22/05/2009

Marseille: ma ville!

Ce post vient en complément de celui de mon autre blog:

 
http://etpuislavie.skynetblogs.be/

 
qui vous montre la ville en photos. Là je vous présente Marseille suivant mon coeur. Et s'il vous plait de voir les 2 j'en serai ravie!

 
Marseille3réduit


 MARSEILLE

 

La ville est écrasée sous un soleil de plomb

Pierres blanches tranchées sur le blanc des collines

La Méditerranée sur La Corniche en feu

Offre ses vagues bleues et sa fraîcheur marine.

 

Le Château d'If là-bas reçoit ses visiteurs

Il est trés sûr de lui en sa beauté sereine

Il sait bien que le soir enfin, reviendra l'heure

De retrouver le calme sur son île lointaine.

 

L'Evéché dit au revoir à tous ces grands bâteaux

Qui s'éloignent de lui, cinglant vers l'horizon.

A quai de blancs mouchoirs comme petits drapeaux

Saluent tous ceux qui partent. Mais ont-ils bien raison?

 

Le Port dans le matin cliquette de ses mâts

Prêts à prendre la mer suivis de goélands

Les pêcheurs, Quai des Belges réparent leurs filets

Tandis que leurs épouses vendent à La Criée.

 

La Canebière s'élance, elle monte aux Réformés

Coeur de ville battant au coeur des Marseillais

Ses boutiques, ses cafés accueillent les chalands

Au rythme lent des pas qui les caractérise.

 

Le Panier, la Mairie ont salué Saint Victor

Et fait un petit signe au Quartier de La Bourse

Saint Jean, Saint Nicolas, Le Pharo crient trés fort:

Ne nous oubliez pas!

C'est d'ici à nos pieds que démarrent les courses.


Et Bonne Mère là-haut, qui regarde tout çà

De cet oeil bienveillant qui toujours nous protège

Dit à sa ville fière: Ne vous disputez pas

Il n'y a tant de beauté nulle part qu'à Marseille.

 

sig rouge


06/05/2009

me revoilà!

 

Je suis à peu prés en forme et je viendrai, lentement, vous rendre visite à tous avec un immense plaisir.

Vous pouvez me rendre visite si le coeur vous en dit sur mon nouveau blog:
 

http://etpuislavie.skynetblogs.be

 

sur lequel je parlerai davantage de moi, ma vie de tous les jours, je vous guiderai dans ma région (c'est le sujet de mon premier post) je vous ferai également partager des bribes de mon journal perso... Bref! un peu de tout et de rien.
 

Alors à bientôt ici ou là?

MIMI.

02/05/2008

Provence.

 

lesbauxdeprovence

Elle est belle la route quand approche l'été
Les arbres offrent leur ombre et mêlent leurs couleurs
Les champs qui hier encore semblaient tant s'ennuyer
Nuancent leurs verts tendres aux plus belles des fleurs.

Ici une aubépine embaume et illumine
Un vieux mur tout branlant qui sans elle croulerait
Les genêts entêtants que l'abeille butine
Offrent leur jaune d'or à qui veut l'admirer.

Les coquelicots rougissent, ils se croient à la fête
Ils oublient un peu vite qu'ils vont bientôt céder
Comme l'a déjà fait la tendre violette
Et son doux compagnon le fragile muguet.

Et ce champs de colza! je le trouve magnifique
Avec son plus bel or il veut faire oublier
Que sans doute n'est-il pas de nos huiles la plus chic
L'olivier est bien là aux rameaux argentés.

La lavande bleuit, nous donne son parfum
Elle doit pourtant attendre le 14 juillet
Elle ne sait pas encore que le bonheur des uns
Privera bien les autres de ce subtil bouquet.

La belle renoncule se frotte au pissenlit
Les bleuets sont trés fiers d'abriter les grillons
La mauve aux larges fleurs ne sait pas qu'elle vit
Dans son beau flamboiement sa plus belle saison.

L'églantier qui rosit doit être un peu timide
Il rougira plus tard en nous donnant ses fruits
En attendant l'abeille, de sa pompe avide
Alimente le miel qu'on aime tant ici!

Avoine, orge ou blé vont mûrir et dorer
Les moissons sont plus tard aprés le bel été
Pour l'instant leurs beaux grains se gorgent de soleil
Nous aurons de ce pain à nul autre pareil.

Nous sommes trés chauvins dans le sud de la France
Mais si vous y passez vous en serez séduits
De toutes ses couleurs, de toutes ses fragrances
Vous penserez c'est sûr, je voudrais vivre ici.

Comment faire pour ne pas succomber au plaisir
D'admirer ces couleurs, de sentir ces odeurs
Tout ici vous transporte, vous invite aux désirs
Le temps ne compte pas, on ne voit plus les heures.

Les journées se font longues et les nuits chaudes énivrent
Bien plus que le rosé, ce vin doux et léger
Des chaleurs langoureuses vous empêchent de dormir
Les cigales le soir vous incitent à danser.

C'est un autre pays, sous d'autres latitudes
Ici rien n'est pareil, vous y êtes chez vous
Ici vous ressentez une grande plénitude
Vivez en communion de ce qui nous fait nous!

Il ne faut plus avoir aucun à-priori
Il faut ouvrir son coeur, croire à l'instant qui vient
Il faut croire à la joie que donne le Midi
Avant les heures brûlantes des moments étésiens.

C'est en début d'été quand l'air est respirable
Que chez nous vous serez toujours charmé de tout
Ou bien en cours d'automne aux couleurs admirables
Mais évitez juillet, il fait trop chaud c'est fou!

provence


aaaaaaapivoine mimi

00:17 Écrit par Mimi dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (38) | Tags : ete, provence, fleurs, chaleur |  Facebook |

10/03/2008

... Et croire en l'amitié.

Mon 1° post de chez moi, ma nouvelle maison, nouvelle connection, nouvelles résolutions... oui mais, m'y tiendrai-je?

Heureuse de me retrouver de nouveau parmi vous. Fasse ce nouveau lieu m'apporter quelque inspiration.

amitié 1 ciel du soir

Mes larmes sont de miel
Dans ce village d'ombre
J'ai tant aimé son ciel
Et m'y croyant aimée
J'ai tout donné de moi
De mes noires pensées
A mes plus beaux desseins
J'ai creusé mes sillons
De glaise parfumée
Par nectar d'olivier
Et senteurs de lavandes
J'ai trouvé sous mes pas
Les cailloux du torrent
Qui rejoint la rivière
Et amène le vent
Descendant les  montagnes
De ma douce vallée
Qui me devint si dure
En ce funeste hiver
Où je perdis mon coeur
Ecroulé sous la pierre
De médisance en fleur
Et odeurs de rupture.

Si je reviens un jour
Pour ici demeurer
C'est pour y retrouver
Un peu de l'amitié
Qui a conduit ma vie
M'y a fait rencontrer c'est vrai
Des âmes rudes
Mais d'autres purs joyaux
Des coeurs aux mots d'argent
Malgré les jours brumeux
J'ai saisi mon printemps
Et je le garde en moi
Je poursuis mon chemin
Baigné de sources claires
Le ciel m'est revenu enfin
Je le souhaite serein
Lavé des lourds rouleaux
Causes de tant d'émoi
Nuages de tristesse
Que je veux oublier
Pour mieux me retrouver
De nouveau croire en moi
En ceux que j'aimerai.

amitié2fin

MIMI.souris_encrier signat

10/12/2007

Premier amour.


jeune couple en vélo (tampere, finlande)


PREMIER AMOUR

Que le temps me fut doux
Qui me fit mon enfance
Des matins des joyaux
Emplis de fumées bleues
Les jours coulaient sur nous
Et nous étions heureux
Moments de grand silence
Et d'autres de flûtiaux
Rien ne peut être mieux
Que de vivre en Provence
Et c'est sous ces cieux-là
Que j'ai connu l'amour.
Qui me dira pourquoi
Ce fut mon plus beau jour?

Un jour de froid hiver
Autant qu'il m'en souvienne
Car Noël approchait
Le vent était léger
L'air sonnait cristallin
Tu me disais des vers
Maintenant je le sais
Qu'ils n'étaient que rengaine
Je les trouvais si beaux
C'était toi qui l'étais
Et tu as pris mon coeur
Dans ce petit matin
Oh comme j'avais peur
Mon corps entre tes mains!

Tu as trés vite su
Que j'étais encore vierge
Et tu m'as rassurée
Bien plus tard j'ai compris
Que sous tes airs bourrus
Toi tu l'étais aussi
Tu me disais tu sais
J'ai presque dix-sept berges
Mais tu vibrais d'effroi
Bien plus que de passion
Alors tu me serrais
Tu murmurais mon nom
Et nous n'avions pas froid
Sous notre maigre toit.

Pour cacher nos amours
Nous nous étions trouvé
Un petit nid douillet
Un coin de paradis
L'un de ces cabanons
Qu'on trouve par ici
Pas de grand luxe, non
Mais il y faisait flou
Toi tu frôlais ma joue
Et tu me chuchotais:
Mon amour, mon amour
Ô combien je t'aimais
Mon amour, mon amour
Que le temps me fut doux...

a&&

jeune couple par B. Dhusson



                                                         MIMI.                      

11:35 Écrit par Mimi dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (30) | Tags : poesie, mimi, amour, jeunesse, froid, provence |  Facebook |

26/07/2007

 CANICULE.

canicule2

A quoi joues-tu en fait, été 2007

Ces jours de canicule?

Les cigales n'ont plus

Un son dans le gosier

Les fontaînes se taisent

Elles-mêmes altérées

Leurs bassins sont tous secs, ils espèrent l'ondée.

 

Le soleil tape dru depuis deux mois déjà

Et les feux de forêts se trouvent à la fête.

Dame Nature a soif

Elle veut espérer

Une eau providentielle pour au moins la laver.

 

C'est sec, c'est poussiéreux

Aucun brin de lavande

N'apporte plus vers nous

Sa bonne odeur sucrée.

Les herbes sont roussies et craquent sous nos pas

Les abeilles se terrent: plus rien à butiner.

 

La terre s'ouvre à coeur comme melon trop mûr

Et les oiseaux s'affolent et épargnent leurs trilles.

Le lac est déserté par les gars et les filles

Qui aimaient s'y bronzer

Mais qui ne l'osent plus par peur de ta chaleur

 

Car tu es fou en fait, été 2007.

6canicule

MIMI.canicule1

16/04/2007

Mon marché de PROVENCE.

foercalquier superbe

Qui veut voir un beau marché de Provence ne ratera pas celui de Forcalquier. Il s'étale généreusement bien au delà des limites qui lui sont dévolues, il déborde vers les petites rues alentours et qui lui en voudra: il est si coloré, si parfumé, si exubérant! On y trouve tout toute l'année, mais en été, allez-y de bonne heure si vous ne voulez pas piétiner sans vraiment voir, il est trés apprécié de nos touristes.

amarc5

Les produits y sont variés et les cadeaux offerts feront à coup sûr trés plaisir.

amarc2

 

amarc17

Quel que soit le produit vers lequel se portera votre choix,

amarc12

Il charmera toujours par sa simplicité,

aaaaaaaaaaaa

son originalité,

amarc24

ses saveurs

amarc3

amarc27

amarc22

ses couleurs

amarc1

son côté kitch et folk

amarc18

bien de chez nous.

amarc14

Sans oublier aussi les produits courants toujours d'actualité que ce soit pour l'apéro

amarc7

ou la cuisine riche ou pauvre

amarc28

mais toujours appétissante.  

amarc13

amarc20

amarc16

Tout est proposé ici avec chaleur.

amarc29

amarc4

Mais Forcalquier n'est pas seulement un marché, c'est une ville aussi

forc

où il fait bon se promener à l'heure de la sieste pour certaines

aaa

et de la pétanque pour d'autres

pétanque 2

sans omettre les pagnolades (la fameuse partie de cartes)

partie-cartes

et que serait le Midi (surtout aux environs de pâques) sans déguster à l'heure du repas ce fameux agneau de Sisteron arrosé de vin, régional bien sûr!

agneau

Si le coeur vous en dit et si vous n'avez pas trouvé votre bonheur encore, voyez donc en ville, les boutiques regorgent de trésors aussi

a

amarc32

amarc30

Là aussi les odeurs sont reines. Mais nous ne sommes pas au pays de l'Occitane pour rien n'est ce pas?

amarcbrocante

Au détour d'une ruelle, sur une petite place en plein vent dans la vieille ville, un vide-grenier improvisé.

FriseOlivier

Forcalquier est aux portes du luberon: qui vient ici voudra goûter à notre or noir, la truffe, qu'on trouve certes sur des marchés, mais assez différents de ce que nous venons de voir.

amarc33

Et pour vous remercier de m'avoir accompagnée dans cette dure journée, encore un petit air de Provence avant de repartir

tourtourplace

en laissant le calme revenir aux terrasses à la fin

 du jour

980329-Forcalquier

les places et ruelles vidées de leurs étals.

soleil2

Sa majesté Soleil nous tire sa révérence.

 

Mimi

Signature offerte par SANDY.

21:56 Écrit par Mimi dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (26) | Tags : provence, marche, terroir |  Facebook |

29/03/2007

BANON? ma Provence...

banon-2

Le village de Banon

Je suis partie ce matin pour m'approvisionner en livres de Pays (entendez: sur la Provence, sujet intarissable pour moi). Vous connaissez certainement, si vous êtes déjà venu par ici, la librairie Les Bleuets à Banon: "le monde vient de trés loin dans ce petit village de Provence pour trouver des livres rares qu'il ne trouve pas ailleurs". Et c'est vrai.

le bleuet banon

Banon a ceci de particulier que pour  un village de quelques 800 Habitants seulement, il abrite une librairie qui aligne 500m² de rayonnages.

banon-3

Mais bien sùr, nous en avons profité pour jouer un peu les touristes avant l'heure. Le printemps est superbe et les paysages magnifiques.

cabanon pointu banon

cerisier

Banon, c'est aussi le nom d'un fromage aoc (le seul qui ait le droit de porter ce nom) au lait cru.

banon fromages aoc

Alors évidemment, nous en avons ramené.

Face à la Librairie, un restaurant sympa nous a accueillies ce midi, car le temps passe vite et la faim était là. Ce n'était pas prévu mais autant ne pas rechigner.

tapenade

Une tapenade, c'est ce que nous avons dégusté, arrosé d'un petit vin du Ventoux tout proche.

prov print cerisiers et mont ventoux

Le voyez-vous le Ventoux? Il est là au fond tout enneigé.

prov print cerisier et lierre

Si j'ai fait ce post ce soir voyez-vous, c'est pour livrer un peu de moi, de ma vraie vie. Je roulais sur la N100 et je me disais que c'était là ma raison d'être: ce pays, cette région où je suis née, que j'ai longtemps délaissée, mais à laquelle toujours je reviendrai.

banon, oliviers

Ce sont là quelques images pour dire encore, expliquer, ce que j'ai ressenti aujourd'hui, ici chez moi.

printemps20

printemps12

prov print en ballon

les vignes en provence

Et pour remercier ceux qui m'auront suivie au long de cette promenade Provençale, je leur offre un paysage radieux encore.

prov print bonnieux la plaine

Bonnieux, la plaine.

Mais demain, c'est promis, je me remets à la poésie.

printemps3

Mais n'en n'est-ce pas déjà une?

 

Ma petite Mathy s'essaie aux signatures: je trouve celà ravissant et touchantcoeur mimi

guirlande verte

 

16/02/2007

MA PROVENCE (suite)

Et si on parlait des Calanques? Elles appartiennent au massif de Marseilleveyre, et bien sûr, comme elles s'étalent de Marseille à Cassis, les 2 villes s'en disputent la propriété.

Pour moi je dirai qu'elles se suffisent à elles-mêmes. Et si vous poursuivez jusqu'à La Ciotat, vous en découvrirez d'autres dont la ravissante Figuerolles.

 

a

Ici Callelongue, où mon pêre m'emmenait pêcher petite, je l'adorais (maintenant encore!)

 

Pour ceux qui savent les découvrir, les calanques représentent un havre de paix, de calme, des lieux idéaux pour se retrouver.

CalanqCanceou

Elles représentent, pour qui aime la nature et le défi, un terrain de jeu remarquable.

Mais soyons prudents: Ne pas oublier de se munir d'eau douce et de nourriture.

calanque den vau

calanque den vau2

 

calanque den vau vue en haut

La calanque d'En Vau est si belle qu'elle méritait bien ces 3 clichés. (la dernière vue d'en haut).

 

Je déplore les visites en bâteaux, inévitables hélas, au départ de Marseille, Cassis voire La Ciotat. Les calanques se méritent et y partir trés tôt le matin, sac à dos pour une randonnée pédestre est une vraie récompense bien que réservée aux bons marcheurs. Et le bonheur de la baignade dans des eaux limpides à l'arrivée n'a pas de prix (pensons au pastis dans le sac).

calanque cap morgiou

Morgiou

calanque de la mounine

La Mounine

calanque de lescu

l'Escu

c

Port Miou

calanque cap canaille

Le splendide Cap Canaille qui domine la rade de Cassis.

calanque de podestat

Podestat, la méconnue.

calanque sugiton

Sugiton

al

Port Pin et ses eaux de lagons.

 

Et aller là-bas sans emporter de canes à pêche serait regrettable car,quel plaisir de rentrer avec ses poissons de roche et préparer une bonne bouillabaisse!

bouillabaissepoisson

A faire,

15%20Bouillabaisse%202

Et à déguster!!!

 

calanques découverte

Celle-ci pour finir, roches blanches et eaux limpides.

 

moi

 

 

 

00:28 Écrit par Mimi dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : calanques, provence |  Facebook |

12/02/2007

d'autres facettes de MA PROVENCE

abbaye-de-senanque

Abbaye de Sénanques

Un autre voyage dans cette PROVENCE que nous aimons tous tant.

Avec pour mon plus grand plaisir un petit tour au marché, aux couleurs et senteurs incomparables

marche-velleron-provence

Et chez nous les marchés ont tant de visages que je ne résiste pas au plaisir d'illustrer mon propos

AixFlowerMarket

Ici le marché aux fleurs d'Aix en Provence

marché senteur

 

marche-biscuits

 

marche-etoffes

 

marche-jambons

 

marché ail

Colorés, odorants mais aussi pour certains, flottants

marche-flottant-badauds

 

marche-flottant-melons

 

marche-flottant-gendarme

Isle sur la Sorgue

Et trés surveillés!

 

C'est sur ces marchés que sont repérés nos plus belles poteries qui égaient les bastides

poterie jarre huile avignon

 

poterie roussillon

 

poterie

 

poterie malons de provence

 

oeil sur terre ocre en provence

cet oeil semble nous surveiller de son mur d'un mas à Dauphin

 

Pour ma part, j'aime beaucoup la vanerie qui sert à tout ici

SCOURTIN

corbeille scourtin

corbeilles osier

 

marche-paniers

 

vanneries provence

 

CORBEILLECPR_1840

Tout est beau et tout est utile

Mais il faut dire que nous sommes trés gourmands aussi chez nous

 

calissons et olives

calissons et olives

 

biscuits provence1

 

fruits confite apt1

fruits confits d'Apt

ind_cat_epicerie_fine

 

Nous aimons bien nos petits vins rosés ou blancs si longtemps décriés mais qui ont enfin conquis leur titre de noblesse

bandol rosé2

 

chateauneuf du pape

cave à Chateauneuf du pape

vin blanc de bandol

 

Je parlerai encore de Provence bientôt car le sujet est vaste.

Mais avant de nous quitter, connaissez-vous ce fruit?

kaki

le kaki est le fruit du plaqueminier, il se déguste extrèmement mûr.

 

Mais je vais me faire plaisir en ajoutant une image bien de chez nous encore.

AixCafeScene

Car aux beaux jours (et ils sont nombreux) les terrasses de café font recette.

 

FriseOlivierhoney16MIMI.

 

 

 

 

01:39 Écrit par Mimi dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : provence, marches |  Facebook |

06/02/2007

MA PROVENCE;

On ne peut parler de PROVENCE sans y associer les couleurs: le bleu du ciel certes, celui de la mer aussi, mais aussi ses terres et roches: par exemple, pour qui connait le Pays Aixois ne peut ignorer la blancheur de la Saint Victoire. Cézanne l'a sublimée

peinture-stevic1

 

Chez nous, les plages sont dorées comme nulle part ailleurs.

plage
Nos mas, nos bastides pastels ou ocres brunes.
facade-rosier
 
Nos cabanons aux volets toujours bleus, égaient encore -s'il le fallait-  nos paysages.

CabanonBleu_1

 

C'est la région des Alpilles qui nous donne ses plus beaux ocres

roussillon

Evidemmment, il y a l'olivier, la lavande, les milliers de fleurs et papillons, les poissons parfumés et que sais-je encore...

Il y a les moulins dont celui de DAUDET

moulinDaudet

 

Et aussi La CAMARGUE, ses gardians, ses taureaux, sa réserve aux flamants roses
camargue flamant
et ses blancs chevaux
camargue-chevaux

Il y aurait tant à dire encore, ne serait ce justement que sur La Camargue, mais tout est à voir ici!

 

Connaissons-nous vraiment tous ces jolis villages aux ruelles pentues?

ponteves2

et terrasses de rêve!

Ses ports quand vient le soir

coteaz

ses rivièves asséchées mais que le moindre grain vient trés vite gonfler

plage
Et puis tant d'autres choses que je ne peux montrer de peur de lasser:

beaurians

Une belle fontaine, terrasse ombragée au gros chaud de l'été

dourbes1

cette crète DES DOURBES ou j'aime randonner

petit-dejeuner-02

Quand cette belle table attend à l'arrivée.

 

Poteries%20Provence

Je vais en rester là, ces poteries dorées nous viennent d'AVIGNON au pont si renommé.

 

volos2

Oliviers centenaires qui dominent la mer.

 

Mais je parlerai volontiers de NOS ARTS -eh oui! ils sont nombreux, notre région inspire- un jour prochain.

 

abeille-gif-031Mimi.

 

 

22:58 Écrit par Mimi dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : provence, paysages, mer |  Facebook |

30/01/2007

acrostiche: suite de la visite

lavoir

Repartons sur les routes de notre belle vallée, à la rencontre de ses villages pentus, ici Estoublon.

 

estoublon2

 

imagesCAGHN1MO

 

        Ecoute le vent

           Sucombe à ses silences

           Tends ton doigt vers le ciel

        Orne-le d'une étoile

           Une fleur de rosée;

arosée

          Bois à ce doux breuvage

           Laisse parler tes yeux

           Oublie tous tes soucis

           N'aime plus qu'Estoublon.

estoublon3

                                    Mimi

 

14:46 Écrit par Mimi dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : provence, village |  Facebook |

15/01/2007

acrostiche

 

Qui parle de Beynes ne peut ignorer Mezel; c'est, plus qu'un village, une jolie petite bourgade juste en face, de l'aute côté de l'Asse, la rivière qui donne son nom à notre belle Vallée.

 

Tous ces villages qui portent en leurs noms des Y et des Z ne me facilitent pas la vie: il faut les placer dans des acrostiches!

et pourtant:

 

M aints orages t'ont sculpté

E lan rapace dans la vallée

Z éphir soufflant comme alizés

E chancrure béante sous ciel rosé

L e soir sur l' Asse fait ta beauté.

 

M ais ce matin, tendre sauvage

E tendu là sur ses galets

Z igzaguant sur joli rivage

E t voyant Beynes s'y mirer

L e chant du coq t'a réveillé.

 

M aintenant tu attends ton heure

E t tu voudrais pouvoir aimer

Z este d'orange comme un leurre

E nvoûté par le fier clocher

L issant dans l'eau tes bords frangés.

 

M ais Beynes t'aime, n'en doute pas

E t quand le ciel se gâte parfois

Z ébrant le ciel d'éclairs de feu

E cran d'amour elle te protège;

L as! toi si fier ne la voit pas.

 

GS_3c027537a1

mézel

Mézel

14:44 Écrit par Mimi dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : village, provence, amour |  Facebook |

08/01/2007

acrostiche de Mimi

beyne

 

 

Une nouvelle visite dans notre jolie vallée. BEYNES est l' un de mes villages préférés: le temps est-il à la neige qu'il accueillera les premiers flocons. Les nuages aiment à venir s'y effilocher et le soleil, bien sûr; s'y sent toujours chez lui; il faut le voir le soir, rougir d' émoi dans le couchant...

 

 

B ien campé tout là-haut, Beynes tu nous regardes

 

E t tu clignes des yeux dans le ciel rougeoyeant

 

Y a-t'il de la neige, que déjà te couvrant

 

N imbé de fleurs de givre et de flocons crissants

 

E levés vers l' azur, tes bras se tendent un peu

 

S oulevant la montagne et le soleil frileux.

 

 

Mimi

face_drole

 

beyne2

 

beyne 3

 

beyne 4

 

J'aime cet exercice des acrostiches: peut-être des visiteurs se sentant inspirés voudront-ils s'y frotter?

Dans ce cas, signalez-le, nous irons vous voir!

17:55 Écrit par Mimi dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : village perche, provence, hiver |  Facebook |