21/04/2009

Fille de joie.

C'est une petite chose que j'ai déjà postée parce qu'il fait beau, que je suis beaucoup à l'extérieur, que je fais d'autres choses, d'autres formes d'écriture notamment mais aussi manuelles (mais oui, je suis maladroite mais il faut quand-même essayer!) et que tout çà me prend du temps dont celui de vous visiter et de poster.
Ce texte, je l'ai mis là cet été, alors que le soleil vous appelait à l'extérieur, que vous étiez en vacances... en tous cas occupés à autre chose qu'à me lire. Vous serez donc peu à vous en souvenir et à ceux-là je dis pardon:) mais peut être aurez-vous plaisir à retrouver ma fille de joie?
Une petite anecdote: pour cette première fois, l'une de vous m'avait écrit notamment en com: on sent que c'est du vécu:)))! Meu non je ne me suis jamais prostituée et ce n'est pas ce qu'elle voulait dire bien sûr, mais çà m'avait beaucoup amusée.

 
fille de joie

 

Demain je le vois bien tu seras loin d'ici
Vers des ailleurs plus doux des jours de poésie
Tu chanteras l'amour sous un autre soleil
Tu oublieras nos heures, tu renieras mon ciel.
 

Je ne serai plus pour toi qu'un souvenir d'errance
Une fille de joie ne fait pas référence
Tu me disais pourtant que cela n'était rien
Tu pansais mes malheurs, tu soignais mes chagrins.
 

Je t'ai donné beaucoup tu ne sais pas vraiment
Ma pudeur me disait de taire mes sentiments
On ne doit pas aimer dans cette profession
On doit juste donner, ne pas perdre raison.
 

Ce corps n'a plus de prix, il est vrai que tout passe!
L'empreinte d'autres mains effacera ta trace
Je repars vers mes vagues de nuit, de grand silence
Je n'ai plus qu'un désir, tirer ma révérence.
 

Quitter mon ici-bas, filer comme une étoile
Ne plus être effeuillée, ne plus ôter mes voiles
Retrouver la candeur de jeunesse passée
Revoir ce doux printemps qui m'a tant fait rêver.
 

Courir vers le soleil, tendre mes bras vers lui
Trouver la pureté que j'avais fuie ici
Aimer enfin, aimer! Avec du sentiment
Tout quitter, en finir, oublier mes tourments
 

Mais aimer! Être aimée...
 

 
sig rouge

17/02/2009

Quelques conseils d'écriture.

Victor Ségalen
Brouillon par V. Ségalen

Voici quelques conseils que j'applique moi-même en ce moment dans l'écriture des textes que je veux confier au jury du concours. Si parmi vous se trouvent des lecteurs désireux de devenir auteurs, écrire leurs propres poèmes... Le premier mot est difficile à poser. Ensuite la plume glisse sur le papier et c'est parti. Le tout est de trouver une chute:)! 

 

Ne jamais oublier qu'en poésie,

- On a droit à un relatif hermétisme, pas à la confusion, ce qui arrive trop souvent.

- Il faut de la musique. Ou alors un tableau. Ou encore un terrible essoufflement procuré, dont on a l'impression qu'on ne réchappera pas.

- Ne vous payez pas de mots. Ne faites pas trop confiance aux mots. Entendez leur musique ; sachez y céder... et ne pas y céder.

- Tout à coup il y a un regard, une voix, une émotion. C'est évident, audible, cela met tout le monde d'accord.

- On peut être porté par une image, une sonorité, mais il faut avoir une visée, quelque chose à dire.

- Voila, c'est cela: pensez en images. N'ayez pas peur de la folie. Dans la folie, restez lucide. Préférez le mot juste. Ajustez les mots.

- Il faut beaucoup travailler le texte pour donner l'apparence de la simplicité.

- Les vers doivent être courts pour ne pas casser le rythme.

- La rime doit servir et non pas commander, afin d'éviter une mécanique sans âme.

- On peut émouvoir sans dire tout le temps le mot « larmes ». Dire mais sans gémir, préférer les phrases courtes, les mots forts.

- Ne pas forcément « faire du sentiment » mais en poésie, il faut du sentiment.

- Un texte doit parler à tout le monde, permettre au lecteur de s'identifier non pas à l'Auteur, mais envers lui-même.

- L'idée de départ peut être bonne mais il faut choisir les mots à poser dessus.

- Évitez les phrases creuses, les images et les idées qui sonnent creux. Restez concrets.

- Il y a une vérité du poème. Cherchez la vérité ; dites-la. Mais que ce soit la vôtre, sans concession au plagiat.

sig rouge

18/01/2009

Ecrire!

dyn004_original_450_337_pjpeg_2572620_931e15b23fed6190b3af1413e2382de3

 Ce blog est nominé catégorie HOBBY et ENTERTAINEMENT.

 

Avez-vous remarqué? Je fais comme à la télé, des rediffusions. Peu de temps pour écrire sans bâcler en ce moment. Je m'en excuse pour ceux qui ont déjà lu les textes que je poste. Peut-être les avez-vous oubliés et aurez-vous plaisir à les revoir quant aux autres, les nouveaux venus, voici le temps de la découverte:)

 

ECRIRE oui mais...

Ecrire pour ceux qui nous aiment
Pour ceux que l'on aime
Ecrire parce que la pluie
Ou bien le soleil
Pour le temps qui passe
En coulées d'argent
Pour voir le printemps
Naître sous la plume
Avant que le vent
Le noie sous la brume
Ecrire parce que çà va bien
Parce que çà va mal
Pour ne pas pleurer
Pour ne pas souffrir
Pour quelqu'un qui part
Ou bien qui s'égare
Ecrire pour donner son coeur
Pour offrir des fleurs
 Pour mieux dénoncer
La peur des enfants
Pour ne pas laisser
Salir l'océan
Puis écrire pour tous les otages
Devenus sans âge
Comme un peu mourir
Ecrire pour ne plus courir
Pour garder la flamme
Pour sauver l'amour
En tendant son âme
Que quelqu'un un jour
Au bout la saisisse
Ecrire mais pour respirer
Et aussi pour vivre
Oh! oui pour vivre
Ecrire écrire

... Enfin exister!

sig rouge