02/10/2008

Bilan de vie.

Merci à vous qui êtes passés sur mon post précédent, y laissant un mot de réconfort et d'amitié. Merci aussi à tous ceux qui m'ont envoyé un mail en  signe de solidarité.

Vous vous reconnaîtrez et  je vous embrasse chaleureusement!

dyn007_original_394_551_pjpeg_2572620_69c5f8f1e9b17421816da3ebd1cea1ec

 

Là un jour j'ai laissé
Parler en phrases tristes
Mon vieux coeur fatigué

Il a dit à des hommes
Qui se croyaient quelqu'un
D'oublier ces idées

 

Chacun fait ce qu'il peut
Pour qu'au fond de son âme
Le rêve vive mieux

 

J'ai appris aujourd'hui
En avançant en âge
A goûter aux saisons

 

J'ai appris que personne
Ne devrait prendre ombrage
Des mots d'une chanson

 

Je sais tous les courroux
Qu'avancerait la terre
Pour se mieux protéger

 

Et je sais sous mes pas
Ce que diraient les pierres
Si elles pouvaient parler

 

Elles diraient le son clair
Qui en hiver raisonne
A la motte durcie

 

Elle diraient le silence
Elles parleraient d'amour
Lorsque tombe la nuit

 

Là un jour j'ai laissé
Parler en phrases gaies
Mon jeune coeur d'artiste.

signat rouge foncé

31/07/2007

Amour!

Merci pour vos nombreuses visites. Une erreur de France Télécom me prive de téléphone et à plus forte raison d'Internet. Je viens donc chez ma fille encore quelques jours, une 10zaine probablement, mais je ne vous oublie pas et petit à petit je crée mon nid.

Dés que je suis connectée, je viens vous voir tous, un par un, en prenant le temps de tout lire, de tout voir, car pour beaucoup d'entre vous j'ai une réelle amitié bien que virtuelle et pour tous ceux que je visite et si je le fais, c'est parce que j'aime ce que vous faites.

A trés bientôt donc! j'essaierai entre-temps de faire un petit tour de chez ma fille, en catimini pendant qu'elle travaille.

 

amour11

 

Vous dites que je l'aime et vous ne savez pas

Car voyez-vous pour lui, et s'il n'existait pas

Je créerais l'océan et ses rouleaux grisés

Tour à tour en colère mais bien vite en paix.

Je ferais des montagnes en hiver enneigées

Et j'y mettrais un ciel à vouloir s'y noyer

Tant son bleu serait pur et allumé la nuit

Des cent milles bougies que feraient les étoiles.

L'air serait cristallin, tout parcouru d'oiseaux

De papillons dorés

Et parfumé de fleurs que j'aurais inventées.

Sur les étangs le soir, le soleil rougeoyant

Caresserait les plumes de ses roses flamants.

Les rainettes percheraient sur les verts nénuphars

Et les lentilles d'eau refermeraient leurs bras

Sur vigoureux roseau qui "plie mais ne rompt pas"...

 

S'il le faut je pourrais blasphémer

Et prétendre

Je suis Dieu! et la vie

C'est moi qui l'ai créée

Je deviendrais la Terre

Pour mieux porter ses fruits

Pour en pleine lumière

Dire que je suis à lui.

 

J'inventerais l'Amour pour justement donner

Plus qu'aucun Etre au monde ne saurait exprimer.

Alors, non!

 

Ne dites pas le mot "Aime" trop souvent galvaudé

Car il n'existe rien pour dire, pour expliquer

Ce sentiment pour lui qui déchire mon âme

Et fait fondre en moi tout ce qui me fait femme.

 

amour13

MIMI.amour2

18:23 Écrit par Mimi dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (35) | Tags : dieu, inventer, nuit, amour, coeur, ame |  Facebook |