03/03/2009

La vieille.

la vieille

 

Je n'ai pas trop de scrupules à reposter ce texte. D'abord parce que je l'aime beaucoup et tant pis pour l'immodestie dont je fais preuve là:) et puis parce que c'est sans nul doute le poème le plus apprécié par mes lecteurs au vu des trés nombreux coms qu'il a suscité. Peut être une projection sur la vieillesse à venir ou la vision que chacun a de ses propres "vieux"?

PS. Avez-vous remarqué le petit astérisque qui sépare les paragraphes? Le seul moyen que j'ai trouvé pour donner sa forme exacte à mon texte!

Son temps est raccourci, ses gestes sont menus
Elle avance petit et un pied aprés l'autre
Ses os sont torturés, son dos en est bossu
Ses soucis ne sont déja plus les mêmes que les nôtres.
Elle marche courbée mais son pas est léger
Ses préoccupations, le temps les a changées
Elle ne pense plus à ces années qui arrivent
Elle le sait trés bien qu'elle va vers l'autre rive.

*

Mais elle n'en souffre pas, elle va l'âme en paix
Elle a mené sa vie aussi loin que possible
Elle a aimé un homme et lui a tout donné
Elle finit ces jours qui se suivent, paisibles
Ses souvenirs sont prés de son lointain passé
Elle oublie la tristesse des dernières années
Ses enfants sont partis vers d'autres horizons
Mais elle, elle n'oublie pas. Elle vit avec Gaston.

*

Ce jeune militaire qui partait mais avant
Il voulait faire d'elle une femme, une mère
Qui sait s'il reviendrait de cette sale guerre
Son père y est resté et son frère, le grand.
Elle oublie tout ce temps qui s'est enfui depuis
Qu'elle a fermé sa tombe, l'a bénite de buis
Parfois elle lui parle et lui qui est si bon
Au dela de la mort, toujours il lui répond.

*

Bientôt, bientôt tu vois, je vais te retrouver
Tu m'accompagneras tu me tiendras la main
Te souviens-tu Gaston combien j'aimais l'été!
Toi tu étais jaloux tu traitais de vaurien
Tous ces gars du village qui me faisaient la cour
Mais au fond tu savais, oui tu savais trés bien
Que tu étais celui que j'aimerais toujours
Au delà de mes nuits, au delà de nos jours.

*

Nous ne le disions pas, nous avions nos pudeurs
Nous frôlions du regard, nos coeurs faisaient le reste
Nous nous parlions d'amour mais pas besoin de gestes
Vous les garçons saviez respecter nos candeurs
Nos robes étaient longues mais d'un geste parfois
La cheville dévoilait plus que vous attendiez
Je n'oublierai jamais la toute première fois
Où tu osas baiser ma chevelure dorée.

*

Nous nous retrouverons un beau jour quelque part
Ce sera comme avant, nous serons jeunes et beaux
Tu baiseras ma main soulevant ton chapeau
Ce sera l'arrivée, nullement un départ.
Pour nous les jours seront à jamais d'insouciance
Nous ferons comme avant, garderons nos silences
Nous fermerons nos yeux n'écoutant que nos coeurs
Vois-tu mon cher Gaston, ce sera le bonheur.

sig rouge

Commentaires

Une superbe photo. Belle journée.
Tot

Écrit par : Charles | 03/03/2009

bonjour il est vrai qu'il est magnifique ,je ne l' avais pas encore lu ,il me donne des frisons dans le dos
bisous

Écrit par : valou | 03/03/2009

C'est superbe, Mireille, tu as bien fait de le reposter. J'aurais manqué qqch. Bonne fin de journée, gros bisous.

Écrit par : alain91735 | 03/03/2009

Bonsoir Mimi chaque chapitre qui retrace une période, c'est magnifique et j'en suis même émue.
Bonne soirée Mimi. Bisousss

Écrit par : scorpion | 03/03/2009

c'est fabuleux !!!!!! émotion pure , ça prend aux tripes et au coeur , la photo est splendide et va si bien avec le texte , douce soirée mimi , gros bisous .

Écrit par : yepa | 03/03/2009

Bonsoir Mimi. Merveilleux texte, il attire la boule que je n'aime pas au fond de ma gorge.
Très empreint d'émotions, très très fort.
Bonne soirée bisous.

Écrit par : Universel | 03/03/2009

Que de frissons ... Que d'émotion à la lecture de ce texte.
L'idée de l'astérisque est bonne car vraiment, l'on s'y retrouve très bien.
Amitiés
Jean-Pierre

Écrit par : L'esthète | 03/03/2009

Coucou Mimi ! Merci pour ton gentil post !
Je trouve ton texte très émouvant ... mais aussi la photo qui l'accompagne. Les mains ont beaucoup à nous raconter. Je les trouve très belles.
Bonne soirée ma Mimi et au plaisir de te lire encore.
Bisous
Jo

Écrit par : Jo | 03/03/2009

Hello Mimi N'aie crainte, je ne compte pas cesser mon blog mais pour le moment je n'arrive pas à trouver le temps pour rédiger un nouveau post. Tout mes instants sont actuellement pris par la mise en route de l'expo des tableaux de Paul Gérard. A plus tard, bisous.

Écrit par : Daniel | 04/03/2009

... Bonjour,
une bien jolie photo illustrant un texte vrai.
Bonne continuation
Claude

Écrit par : Claude | 04/03/2009

Bonjour Mimi, Un texte superbe sur cette vie qui nous échappe, seul les souvenirs nous aident à avancer encore avant le plongeon vers l'inconnu. Que d'émotions ce texte!!! Belle journée, bisousss.

Écrit par : tede | 04/03/2009

Merci Mimi! Tout simplement.

Écrit par : delphine | 04/03/2009

Bonjour Mimi... Il est merveilleux ce texte surtout pour ce qu'il représente.....une époque bien révolue malheureusement !
Nous voilà déjà mercredi, que le temps passe vite !
Maxence est déjà là et je me dépêche de te faire un petit bonjour !
Je te souhaite une agréable journée…
Gros bisous et à bientôt

Écrit par : Chadou | 04/03/2009

C'est un merveilleux texte que je viens de lire. Des ensations à profusion, des frissons aussi. La vieillesse souvent fait peur mais vos mots réconfortent. Merci !

Écrit par : Or | 04/03/2009

comme quoi l'amour n'est pas limité ni dans le temps ni dans l'espace, en vieillissant il prend seulement une autre forme, une autre expression:-)
problèmes de pc parti en fumée :-/ j'espère surtout récupéré mon disque dur!
la pluie est aussi de retour :-/
bisous de ton irlandais préféré

Écrit par : philou | 04/03/2009

Bonjour Mimi, La photo est très belle et le poème superbe.
Je te remercie de ta visite et te souhaite une bonne journée.
Bisous

Écrit par : Martine | 04/03/2009

Très beau texet en effet ! j'aimerais tant viellir doucement auprès de ma bien aimée, mais que nous réserve la vie ?

Écrit par : jacques robert | 04/03/2009

B'soir Mimi. 12 ans et presque aussi grand que toi lol.
Mais c'est la nouvelle génération ça, moi aussi hin quand je dis bonjour à la plupart des jeunes, je dois relever la tête et pourtant suis pas petit moi, enfin ... pas si p'tit que ça.
Mais bon, ils grandissent de plus en plus tu trouve pas ?
Passe une bonne soirée, bisous.

Écrit par : Universel | 04/03/2009

Bonjour Mimi Un magnifique texte que tu as écris là,
j'ai beaucoup aimé le lire,et plein de
vérité...Bonne journée à toi,sous le mistral
à Toulon,bisous,de Mimi du Sud.

Écrit par : Mimi du Sud | 05/03/2009

Un superbe texte Effectivement c'est un texte très touchant et émouvant. je te souhaite une bonne fin de journée . Je profitais d'un léger mieux pour passer chez quelqu'un(e) des blognautes de skynet car il y a toujours un article qui intéresse et attire l'attention .Bisou

Écrit par : christiane | 05/03/2009

Ce texte est très émouvant, et superbe. je comprends que tu le repostes Mimi. Et puis, la poésie, c'est fait aussi pour être lu et relu quand ça donne dans le beau et le bon.

Écrit par : edouard | 05/03/2009

BONJOUR MIMI ça me touche fort aussi ce texte et la photo !!!

mimi en Belgique y a pas orange !! et tu sais pour un décodeur en France faut être français mais ils émettront toujours les chaînes nationales (on pense) par satellite donc à ce moment là on redirige la coupole on verra normalement ils en parlent pour 2011, la France ne va priver tous ces citoyens des DOM des chaînes nationales
on verra bien pas de problèmes y a une solution à tout
bisous

Écrit par : nays | 05/03/2009

p'tit coucou joli texte
ah ! tu as de la neige !! hé bin ! t'es pas dans le Sud toi ?
Gros bisous Mimi

Écrit par : bio | 05/03/2009

Coucou J'ai plus beaucoup de temps non plus pour "l'autre" qui m'amuse moins qu'avant.
Bisous

Écrit par : tania | 05/03/2009

Quel beau texte rempli d'amour
Comment vas-tu ?
belle soirée, gros bisous

Écrit par : Nanny | 05/03/2009

super émouvant ce texte mimi
re tout gros bisous

je vais t'envoyer un mail mais enfin j'ai une solution à mon problème

Écrit par : Anne | 07/03/2009

touchée J'ai travaillé avec ceux que j'appelle amicalement "les vieux" ce terme avant était une marque de respect disparue avec les nouvelles lois (on dit les jeunes et non les personnes jeunes alors pourquoi pas les vieux mais ceci n'est pas mon propos) j'ai dc lu bcp de textes sur la vieillesse, j'en ai écrit aussi mais celui ci m'a énormément touché car des paroles certains me les disaient lorsque l'heures des confidences venaient alors BRAVO d'avoir su transcrire ce que beaucoup éprouvent

Écrit par : K. | 14/03/2009

Les commentaires sont fermés.