26/02/2009

Atelier: Le corps.

Des personnes qui me lisaient cet été me demandent de nouveaux textes écrits pour l'Atelier d'Ecriture: cet atelier n'existe plus et ma foi, j'aurais manqué de temps à y consacrer. Le temps justement,j'en manque en ce moment pour écrire, j'ai donc décidé de faire un post de cet exercice qui a été relativement peu lu.

1- Écriture du corps. Retrouvez le souvenir ou imaginez la perception du corps d’un autre (mouvements, présence, odeurs…) qu’il soit caché ou subitement dévoilé, dans une situation amoureuse ou non mais dans un moment ou le corps de l’autre jette un trouble. Découverte (la nudité d’un corps qu’on connaissait autrement) gène ( maladie qui expose, corps dévoilé d’une façon qu’on ne souhaitait pas) ou retrouver une sensation particulière du corps (dans l’eau ou dans un état second). Écrivez ces sensations sous forme d’images, de bribes…

2- Écriture érotique .Parti pris de nommer ou utiliser des métaphores. La linéarité du texte ne s’impose pas. Choisir de voiler ou de dévoiler. Utiliser un ton déterminé: cru, violent, sordide ou au contraire raffiné, surpris, déçu, médical… l’écriture ne doit pas forcément être autobiographique mais des sensations récentes ou plus anciennes peuvent revenir…

 

Voici là les grandes lignes de ce qui nous était proposé pour cette consigne. Vous le verrez, j’ai choisi de piocher ici et là pour donner à lire un texte qui, encore une fois, me ressemble au plus présJ !

dyn006_original_331_480_pjpeg_2572620_4c2c550c27feec07e47e8a3aea5e1b88

 

Sa main comme une flamme. Sa main comme un brasier. Elle est là sur le siège, elle ne bouge pas. Pourtant elle l'imagine qui remonte doucement et son pouls s'accélère, sa respiration progressivement devient haletante. Elle a chaud, elle a froid elle ne sait plus trop.

Lui il est là tranquille, il ne parle pas. Sa voisine de canapé lui pose une question. Il se tourne vers elle et dévoile fugitivement l'échancrure de son cou, délicieusement blanc, doux, enfantin.

Sa main alors fait des volutes dans l'air, rythmant ses mots. elle voit ses lèvres, un peu fines mais très rouges, qui bougent et s'humidifient. Il sourit et la blancheur de ses dents décroche dans sa poitrine à elle un séisme de sensations. Maintenant elle est moite, elle ne suit absolument plus aucune conversation, elle est muette et chaude. Lui se tourne un peu vers elle, il lui parle mais elle n'entend pas, elle ne perçoit que "lui" physiquement. ce qu'il dit importe peu, d'ailleurs est-il intelligent? Elle ne l'a jamais jugé, elle le côtoie depuis des années sans même lui porter le moindre intérêt et là, tout à coup c'est le désir, absolu.

Il faut qu'elle le touche. Il lui suffirait de l'effleurer, elle est sûre qu'alors, la magie n'opérerait plus, il redeviendrait François, le mari de Nadine.

Mais en attendant, il est le mâle. Sa bouche est sèche, gonflée, presque douloureuse. Elle passe doucement sa langue sur sa lèvre supérieure et ce contact enflamme d'autant plus ses sens. Elle a la perception éperdue de son corps malgré la distance. Elle imagine sur elle, en elle, son grain de peau, sa chaleur nichée en elle, palpitante et le désir monte, le ventre se fait creux, en attente, haletant, le picotement de la nuque est presque insoutenable, son corsage caresse et dessine ses seins durcis, Elle est à lui, pour lui en cet instant de passion folle. De légers tremblements l'animent: quelqu'un pourrait-il le voir? Elle ne sait plus, elle est tendue vers son plaisir. Et puis la jouissance est là, sublime, sans nom, suffocante d'être enfouie, tue. Elle pourrait hurler, elle voudrait crier et pourtant elle ne bouge pas. Ses cuisses doucement se sont rapprochées et le crissement de la soie échauffe encore ses sens. Elle mord l'intérieur de sa joue et cette douleur, même légère, lui donne du plaisir parce que c'est encore lui qui la lui inflige.

Elle le regarde. Voila! La magie est passée. François ne saura jamais et elle gardera en elle, toujours, la blessure de sa chair offerte, ce moment d'amour flou, solitaire et pourtant partagé.

sig rouge

Commentaires

Bon Dieu. Tu as une façon d'écrire bouleversante, on n'as l'impression de le vivre.
Vraiment t'es douée, bravo.
Bisous.

Écrit par : Universel | 27/02/2009

Bonsoir ma Mimi... Nous voilà déjà vendredi que le temps passe vite !
Je te souhaite une très bonne journée pleine de douceur…dit moi ce que tu pense de la petite chose que j'ai mis sur Loveme..
Je te fais plein de bisous

Écrit par : Chadou | 27/02/2009

kikou Mimi au secours! je ne vois pas tout ton blog y a plus la colonne de droite mince alors j'ai pas pu tout lire.
J'espère que tu vas bien.
C’est avec un petit air de printemps dans le cœur que je viens te dire bon week-end et belle semaine avec des gros bisous
COCO !
http://cedricangel.skynetblogs.be

Écrit par : COCO! | 27/02/2009

Je reviens... Te dire qu'après mon message posté je vois un peu mieux mais pas tout quand mêm tu dois avoir un écran géant mais bon çà va mieux
Rebisous
COCO!

Écrit par : COCO! | 27/02/2009

même problème avec ta colonne de droite, mais l'important se situe au centre de l'écran :-)
jolies impressions et si en plus c'est du vécu...:-))
ici toujours la grisaille et l'humidité, je soigne toujours mon rhume :-/
bon vendredi à toi bisous de l'Irlandais

Écrit par : philou | 27/02/2009

Bonjour Mimi, Super ce texte, si bien écrit que l'on voit les images!!! D'autant plus que ma femme s'appelle Nadine mais moi pas François!!! Lolll... Belle journée, bisousss.

Écrit par : tede | 27/02/2009

Un texte chaud chaud qui éveille tous les sens!
Merci chère Mimi d'être restée présente sur mon blog, parsemant tes p'tits mots gentils ici et là! Cela fait chaud au coeur!
Le soleil va revenir, j'en suis certaine ...
Bizzzz

Écrit par : Rose | 27/02/2009

Bonsoir Mimi Non il ne faut pas se plaindre;
ce matin,à 10 heures il faisait déja 15°
cette aprem c'est monté à 21° sur ma
terrasse,je suis resté toute l'aprem sur
mon transat au soleil,un livre ,un peu de musique
et quoi demander de plus ...
Bonne soirée à toi,bisous de Mimi du Sud.

Écrit par : Mimi du Sud | 27/02/2009

15° à 10 heure, 18 ° pour toi et enfin 21° sur la terasse !!! Vais finir par pleurer réellement moi ...
Z'ont annoncé entre 13° et 14° ce wee-kend ... et ... il fait froid et moche, donc sauf un miracle ... ça va être un wee-kend de crotte comme d'habitude ici lol.
Profite en bien Mimi t'as bien raison, bon bol d'air, p'tit bronzage l'après midi en sirotant une limonade bien fraîche tout en bouquinant un peu.
Passe une bonne soirée, bisous.

Écrit par : Universel | 27/02/2009

Bonjour mimi, Qu'elle chance tu as,ici le soleil est vraiment timide,mais je vais tout de même en profiter de travailler un peu au jardin,profite en bien surtout j'aspire être au mois d'aout pour retourner dans le Sud de la France.Chez moi pas de problème je vois bien toute ta page,et comme toujours un régal à lire.Bisou passe un beau week-end

Écrit par : petzouille | 28/02/2009

Très joli... ... texte, une fois de plus.

Du soleil chez toi ? Chez nous aussi... euh, un seul jour, mais c'est déjà ça !! J'en ai profité pour tailler mes haies de cyprès, pff quel boulot !!

Enfin, c'est fait !!

A bientôt ...

Écrit par : patrick | 28/02/2009

Coucou Mimi ! Revenue lire ton blog. Après une sérieuse panne de PC et quelques jours de vacances, lire mes blogs amis est un plaisir.
Passe un bon WE ma Mimi et donne-nous encore à lire
gros bisous
Jo
PS : En mars, je suivrai cette année aussi un atelier d'écriture.

Écrit par : Jo | 28/02/2009

Jai Ho et ton texte Bonjour Mimi,
Très beau texte qui traduit tellement bien les vibrations et les focalisations du désir. Merci de le partager avec tes lecteurs. Concernant ton gentil commentaire, je te rejoins entièrment: Jai Ho est très -trop?- techno ce qui, je pense, n'en fera pas un morceau d'anthologie. Mais j'apprécie son côté multi-culturel (ou pluri-culturel, je ne sais pas quel est le terme exact) et puis, il met de bonne humeur: quand les enfants l'entendent, ils se trémoussent; ça en dit long :-)et...le soleil est de la partie. Bon week-end!

Écrit par : delphine | 28/02/2009

beeeeeee heureusement que je suis curieuse..!!!
souvenirs souvenirs
bisous mimi bon week-end

Écrit par : nays | 28/02/2009

Oui ce texte est très beau Je pense l'avoir déjà lu sans doute de l'autre côté.
Merci de nous le servir ici, où je viens plus régulièrement. Ici un soleil timide a montré le bout de son nez et cela nous fait immédiatement penser au printemps. Très beau week-end à toi douce Mimi.
Amitié sincère,
Brig

Écrit par : Brig | 28/02/2009

Bonjour Mimi En ce dimanche,premier jour de Mars
je viens te souhaiter une bonne et
agréable journée,et c'est aussi la fête
de toutes les grands-mère du monde entier,
en cette occasion,je te souhaite une bonne
fête en famille,bisous à toi,ma belle,Mimi
du Sud.

Écrit par : Mimi du Sud | 01/03/2009

Bonjour Mimi Ma chère rockeuse peut-on taxer ce texte de "Pudeur-Erotique".
Bisou pudique.
Duke

Écrit par : DUKE | 01/03/2009

Un très beau texte... rayonnant d'érotisme; un hymne superbe qui mêle plaisir et douleur... Ton manifeste d'écriture spontanée au-dessus du poème m'a beaucoup intéressée; et il est si bien écrit! j'essaierai d'écrire prochainement selon la consigne d'écriture de l'atelier et je ferai paraître le texte sur mon blog; faire entrer le corps dans l'écriture; faire de l'écriture une voix, une mise en scène... Voilà qui est intéressant... merci de l'avoir cité dans tout sur les? !! c'est très gentil!
Je te souhaite une superbe semaine; et te dis à bientôt!
Bien amicalement
Géraldine

Écrit par : MULLER Géraldine | 01/03/2009

Bonjour quel bel écrit, est-ce le retour du beau temps qui fait refleurir sur les blogs cet érotisme, cette sensualité qui font du bien à ceux qui en manque, je trouve toujours ces textes très émouvants, des souvenirs enfuis depuis bien longtemps qui resurgissent. Chez nous il a fait +- 15° cela a apporté un peu de bonheur mais cela refroidi déjà pour la semaine avec des giboulées annoncées. Bisous Mimi

Écrit par : Scarlett | 02/03/2009

bonjour mimi un texte magnifique très sensuel et pudique à la fois
t'es vraiment super douée en tout cas
tout gros bisous passe une excellente journée

Écrit par : Anne | 02/03/2009

C'est si bien écrit qu'on a l'impression de vivre la situation, voire d'être un protagoniste. Sans pruderie et avec beaucoup d'élégance pour un sujet pas facile à traiter. J'aime ta poésie, j'aime aussi beaucoup ta prose. Bonne semaine et gros bisous.

Écrit par : alain91735 | 02/03/2009

merci pour ton passage et merci pour les conseils ;)
bye bye

Écrit par : ~?~ | 02/03/2009

COUCOU MIMI c'est cet aprem que je vais chez mamy lui ai acheté des pantalons je dois coudre son nom dedann j'aime pas faire ça mais il faut alors je me grouille je me grouille
bises croteke

Écrit par : nays | 03/03/2009

Les commentaires sont fermés.