12/10/2008

L'accident.

J'ai déjà posté ce texte et d'ailleurs mes prochains posts risquent d'être encore des reprises: j'ai écrit quelques trucs mais qui ne sont pas assez... qui sont trop... bref, qui demandent à être revus. Celui-ci a été trés commenté mais il a l'avantage d'être assez ancien pour ne pas avoir été lu par la majorité d'entre vous!

L ACCIDENT

Il rêve d'un ailleurs où tout serait plus beau
Il voit son cher amour être là de nouveau
Il croit voir reverdir les champs, s'ouvrir les fleurs
Il veut croire encore. Il veut croire sans peur.
Que son amour sourie, qu'elle pleure, qu'elle rie
Qu'elle se fâche aprés lui, crie et sente la vie
L'odeur de chèvrefeuille qui pourtant le génait
A présent comme il l'aime, la douce fleur d'été!
Ô mon amour j'ai mal, je te veux, je t'espère
Mais pourquoi as-tu fui vers l'éternel sommeil?
Tu pouvais t'accrocher, la vie c'est lâche parfois
Si tu lui tiens bien tête, çà cède, çà louvoie!
Pourquoi toi ma chérie, toi qui aimais tant vivre
Pourquoi cette faux noire qui est là, qui aspire
Elle qui ne compte pas les amours, les amants
Que souvent elle sépare sans leur donner le temps
De se dire tous les mots qu'ils croient n'être qu'à eux
Mais que chacun murmure quand il est amoureux.
Pourquoi l'avoir si tôt arrachée à celui
Qui pouvait tout pour elle, même lui offrir sa vie
Qu'elle, elle survive à ce triste accident
Que ce soit lui qui parte pourvu qu'avec le temps
Elle puisse l'oublier pour en aimer un autre
Oui c'est bien à ce point. Mais enfin c'est la mort
Qui a fauché son amour et célé son destin.

signat marron 

Commentaires

Tu as trouvé les mots justes pour nous dire ce que ressent celui ou celle qui perd l'être qu'il aime le plus. Je me permets d'interférer dans ta fiction pour souhaiter qu'il ou elle puisse encore aimer même sans oublier son premier amour. Bisous et bonne semaine. Alain

Écrit par : victor | 12/10/2008

bonjour MIMI De biens jolis mots pour exprimer la douleur !
C’est avec bonheur que je reviens te rendre visite. Quelques gros problèmes de santé m’ont éloignée d’Internet durant quelques mois, mais aujourd’hui, cela va mieux et je recommence un nouveau blog. Je t’y invite si tu le désires. Excuse-moi de n'être pas passée plus tôt, encore un peu fatiguée, il m'est impossible de passer chez tout le monde en même temps. Je te souhaite une douce semaine. GROS BISOUS Mimi.

Écrit par : Corinne | 12/10/2008

humph... l'angoisse me poisse ...

Écrit par : MP | 12/10/2008

un coucou mimi mourir a sa place oui j'aurais aimé . le pélican mimi il est dans un grand parc a Nice , si tu vas sur google tu tappes " parc phoenix " c'est gigantesque . Belle soirée mimi , bisous .

Écrit par : yepa | 12/10/2008

je comprends d'autant mieux que je suis passé parlà il y a maintenant 15 ans, et c'est vrai qu'à l'époque je disais tout le temps "pourquoi elle... il y a tant de gens qui demandent à partir et d'autres pourris qui ne méritent plus de vivre"
durs, durs les souvenirs
bisous de l'irlandais mélancolique

Écrit par : philippe | 12/10/2008

Bonjour Mimi, Triste histoire racontée de belle façon.... mais triste quand même...

T'inquiètes pas, je retournerais sans doute vers mes couleurs flamboyantes, tôt ou tard... en attendant, je suis sur un autre registre...

T'inquiètes pas non plus si mes visites se rarifient... mais ma présence sur les blogs se raréfient aussi.. le fonctionnement ou plutôt les disfonctionnement et les bizarreries m'agacent un peu...

A bientôt Mimi, bisous...

Écrit par : patrick | 13/10/2008

Très beau texte, mais trop triste.
Je te souhaite un excellente soirée.
Amitié.

Écrit par : belge250 | 13/10/2008

Magnifique ! Je suis passe te faire un petit coucou !
J’espère de tout mon cœur que tu vas bien, je te souhaite une bonne et heureuse semaine, nous sommes à Francorchamps c'est vraiment charmant, ils annoncent la pluie pour demain ! ! ! !
Je t’envoie de douces pensées amicales

Écrit par : Chadou | 13/10/2008

*oo* Et pourtant il faut continuer à vivre, et à sourire...
à aimer encore, malgré tout...
En fait, je n'en sais rien de ce qu'il faut, je n'ai jamais vécu ce drame, c'est tellement personnel la façon dont on vit la perte d'un être aimé...j'imagine très bien qu'on puisse rester inconsolable toute sa vie...
Bisous Mimi, belle nuit :-)

Écrit par : Loo | 14/10/2008

encore un texte magnifique mimi
c'est fou comme on recherche juste une odeur ou une petite chose qui n'avait que peu d'importance quand des êtres chers disparaissent
gros bisous ma mimi passe une excellente journée

Écrit par : Anne | 14/10/2008

Coucou Mimi Après une petite "trève" suite à quelques problèmes, je refais surface et viens te dire un petit bonjour.
Les poèmes,comme la musique quand on aime on les réécoutent ou toujopurs avec joie et émotion qu'on les relit
Douce et agréable journée
gros bisous
Freddy

Écrit par : Freddy | 14/10/2008

pourquoi pas ? pourquoi pas les crocos sur libres2.. tu connais pas la blague.. ça pourrait donner lieu à des commentaires qui sait ? biz mimi et t'as raison, si tu veux plus poster, ça ne t'empêchera pas de parler !! enfin d'écrire.

Écrit par : Loren | 14/10/2008

C'est triste de relater une tragédie comme celle là. C'est vrai que la vie est souvent injuste, trop injuste même. Et on n'a que si peu d'emprise sur elle. Cela fait déjà un bout de temps mais on n'oublie jamais. Bizz

Écrit par : Jicé | 14/10/2008

kikou nous ne sommes que passage, mais ce passage, souvent trop court, laisse des traces au-delà du temps... merci de ton commentaire. bien amicalement.

Écrit par : mik | 14/10/2008

essai vérifier si les coms fonctionnent!

Écrit par : mimi | 15/10/2008

Un grand bonjour de la Belgique !

Écrit par : Annick | 15/10/2008

Hello Mimi J'ose espérer que la mort n'est qu'un passage.

Écrit par : Daniel | 15/10/2008

coucou Je pense que ce week end, je vais m'y attaquer serieusement et mon skynet aussi j'aimerai changer le fond, que de boulot lollll
bisous

Écrit par : noutousssss95 | 15/10/2008

Les commentaires sont fermés.