11/08/2008

ENFANTS.

dyn005_original_421_516_pjpeg_2572620_518d7945781f25be43170551f286703a

Les enfants rois les enfants coeur
Ceux qui attendent mais sans pleurs
Ceux qu'on mutile ceux qu'on démet
Ceux qui nous livrent leur âme blessée
Les enfants fleurs nos coccinelles
Qui dansent et chantent en ribambelles
Des mots d'amour sans trop savoir
Que c'est l'espoir qu'ils nous font voir
Ces enfants-là on les embrasse
Ces enfants-là et quoi qu'ils fassent
Seront toujours les tiens les miens
Je ne veux plus voir leur chagrin
Je veux les prendre dans mes bras
Leur donner tout et où qu'ils soient
Ils sont nos vies nos univers
Pour qui se battre donner sa chair
Amour d'enfant amour baiser
Nul mal ne doit plus t'effleurer
Tu peux attendre le meilleur
Chacun doit te donner ses heures
Tu es là doucement tu respires
Quel mot peut faire ou bien dire
Tout cet amour que j'ai pour toi
Qui que tu sois ou que tu sois
Tu es l'enfance et c'est sacré
C'est notre honneur de t'honorer
Que tu sois riche ou bien perdu
Petit démon ou bien Jésus
Tu es le fruit d'un grand amour
Pour une seule heure pour un seul jour
Il a fallu que corps se serrent
pour faire éclore ce mystère
Enfance douce ou tourmentée
Unique objet de mes pensées
Que personne un jour ne te blesse
En toi appelle la tristesse
Je pourrais bien le mettre à mort
Celui qui souillerait ton corps
Celui qui mettrait la tristesse
Là où je ne vois que tendresse
Tu es petit tu es amour
Crois-moi enfant

Tu es mon toujours!

enfants sig

 

 

10:08 Écrit par Mimi dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (29) | Tags : amour, enfants, poesie, blog, poeme, mimi, mimi poesie |  Facebook |

Commentaires

splendide !!!!! je pense comme ça mimi , si un jour j'ai un enfant et qu'on y touche je deviendrai enragée , les enfants ne sont qu'amour et innocence . Un trés doux début de semaine ma mimi , gros bisous

Écrit par : yepa | 11/08/2008

Bonjour Mimi ton poème me touche au plus profon de mon âme. j'en ai les larmes aux yeux. surtout que mon fils cadet vient de fêter ses 14 printemps ce week-end. j'ai fait un post rien que pour lui d'ailleurs.
Passe une excellente semaine.
Bisous

Écrit par : Isabeau | 11/08/2008

Un enfant et le reste n'est rien.
Bonne journée.

Écrit par : MichCiné | 11/08/2008

Très beau poème J'espère que tu as passé de belles vacances.
Amicalement,

Écrit par : Francine | 11/08/2008

tant de petits malheureux sur la terre ! qui ne demandent qu'un peu d'affection
et de tendresse
bisous

Écrit par : nays | 11/08/2008

Bonsoir ma chère Mimi Je te remercie pour ton commentaire sur Senior Mania. Je suis toujours heureuse de te lire. Rassures-toi je ne suis pas plus douée que toi en cuisine. Oui j'ai déjà pris deux semaines de vacances les premières photos sont disponibles sur mon blog et comme d'habitude je commence par la fin de mon voyage.
Gros bisous et bonne nuit
Amitiés

Écrit par : martine | 11/08/2008

Bonjour, Très joli texte, les enfants c'est comme avec les animaux, on signe un contrat avec eux, et il nous faut l'assumer, ce que bien trop de parents, d'adultes ne respectent pas.
----------------------------------------------------------------
Pour répondre à ta question, j'ai une semaine bien chargée, mais avec la météo annoncée, il vaut mieux comme cela, la pluie, le vent, une véritable journée d'automne ce jour.
Je te souhaite une bonne journée malgré la grisaille ici du moins LOL Bisous

Écrit par : SOLEDAD | 12/08/2008

ceux qui font du mal aux enfants sont les mêmes qui ne respectent pas les animaux en les abandonnant, car ils n'ont aucun respect pour le bonheur de Vivre...
texte émouvant comme à chaque fois mais que je prend plaisir à lire et à méditer!
bonne journée et gros bisous de l'Irlandais

Écrit par : philippe | 12/08/2008

Merci pour tes souhaits Mimi ;-)
J'espère que tu vas bien?
Passe une très belle journée, à très bientôt
bizzzzzzz

Écrit par : v@llou | 12/08/2008

rien n'est plus precieux qu'un enfant
c'est toujours un vrai plaisir de venir te lire

bisous

Écrit par : caline | 12/08/2008

très joli poème sur l'enfance.
Il y a trop d'enfants combien malheureux.

Écrit par : josiane50 | 12/08/2008

A propos de ton commentaire Bonjour, chère Mimi,
Ton commentaire, qui n’en est pas vraiment un mais plutôt une longue réflexion, m’a vraiment touchée. Je crois que l’on écrit uniquement pour soi mais alors dans la confidentialité d’un cahier ou d’un journal intime. Lorsque l’on se lance dans un blog public, il y a une autre dimension, celle du feed-back mais aussi l’obligation « morale » de produire régulièrement des textes, des réflexions, parce qu’en quelque sorte, on s’est engagé vis-à-vis de lecteurs potentiels.
J’ai créé un blog par émulation envers quelqu’un de proche qui m’a toujours encouragée à écrire. Souvent quand j’écrivais c’était plus pour exprimer une tristesse ou une rage et je gardais ces billets pour moi, sorte de défoulement.
Ce blog est une sorte de pari auquel je ne voulais pas croire mais je me suis prise au jeu et lorsqu’on publie un post, on ne peut s’empêcher de regarder le compteur ou d’attendre un commentaire, même si on s’en défend.
Et puis c’est un exercice auquel on s’astreint (pas quelque chose de pénible, au contraire un rendez-vous avec l’expression écrite).
Il y a des blogueurs qui ont une ligne de conduite et s’y tiennent, un fil conducteur anime leurs posts ; il en est d’autres dont l’esprit vagabonde au fil des humeurs ou des émotions. Je fais partie de cette catégorie, je ne cherche pas de sujet, c’est le sujet qui me trouve à un moment disponible pour que je l’utilise.
Délibérément, j’ai choisi de ne pas parler de mes états d’âme ou alors par touches estompées. Parce que cela ne correspond pas à mon caractère, sans doute, parce que parfois, j’éprouve une certaine révolte et que je ne veux entraîner personne dans celle-ci.
La vie est semée d’embûches, je n’ai pas envie de lester celle des autres, je trouve qu’il faut essayer d’avoir un regard positif (même si critique) sur les choses (même insignifiantes). J’écris ce que je vois et ce que je ressens par rapport au monde ou j’imagine des situations par rapport à ce que je vois autour de moi, cela n’a rien d’engagé.
D’après ce que tu me dis, tu as mis beaucoup de toi dans ton premier blog, de ce que tu es, ce que tu ressens, de ton histoire personnelle, cela correspondait dans ta vie à un moment où tu en éprouvais le besoin, une sorte de recherche personnelle. Et comme tu t’exprimes bien et que tu as une grande sensibilité, cela touchait les lecteurs qui en redemandaient (on est tous un peu « voyeur »). Tant que tu éprouvais de la satisfaction à te « libérer », tu as continué, mais la pression devenait trop forte, cela devenait contraignant et te faisait perdre ton authenticité si précieuse.
Je te comprends, cela me fait beaucoup réfléchir à l’engagement que l’on prend en créant un blog. Pour l’instant je suis encore dans la phase ascendante, j’ai l’impression de pouvoir garder ma liberté, mais pour combien de temps ? Et est-ce seulement vrai ?
L’important est d’avoir du plaisir en écrivant sur le blog, si cela devient une charge, il faut se remettre en question. Dans la vie, les choix qui sont vraiment personnels sont rares, il faut donc les privilégier.
Merci pour ta sincérité et ta confiance.
et beaucoup de bonheur dans ton blog!

Écrit par : saravati | 12/08/2008

Hello Mimi Et dire que je ne suis toujours pas grand-père...

Écrit par : Daniel | 12/08/2008

tendresses Bonjour,

Quelquefois le hasard fait bien les choses car il nous permet de découvrir des petites perles qui font le bonheur au quotidien ! J'arrive ici par hasard, ne sachant pas bien d'où je viens et où j'irai après vous avoir lue.
J'ai trouvé sur cette page beaucoup de tendresse, celle que je ressens aussi en ma qualité de grand-mère. Cerise sur le gâteau, votre texte est magnifiquement écrit.
Merci pour ce frais instant chez vous et bonne fin de journée.

Cédille

Écrit par : Michèle | 12/08/2008

salut la mimi je vois que tu es passée...merci.
je me sens seule en ce moment...on me délaisse...je vais déprimer et le temps n'est pas réconfortant. Je pleure toute la journée et parfois j'ai envie de mettre fin à mes tourmants en avalant des marshmallow et des fraises tagada jusqu'à éclater et...

Bon ça va, j'arrête. je vais bien et je blogue encore. mais je mange quand même des fraises tagada.
bise

Écrit par : jojo | 12/08/2008

*oo* Que rajouter à tes mots Mimi, tu as tout dit
et ce poème me parle, comme on dit, beaucoup ;-)
Tellement d'ailleurs qu'il me semble l'avoir déjà lu.
Est-ce possible ?
J' espère que ton fils se rétablit, bien ;-)
Et toi Mimi, j'espère que tu as passé de bonnes vacances, et as-tu résolu ta question existentielle ?? ;-))

Bisous à toi, belle soirée !

Écrit par : Loo | 12/08/2008

Bonjour ma chérie Pourquoi tant de tristesse ? Depuis que le monde est monde, les choses vont ainsi. Alors, soyons positifs et montrons l'exemple en aimant notre prochain.

Bisous.

Écrit par : Rafaël | 12/08/2008

Très beau poème que méritent bien les enfants qui sont l'espoir, l'avenir. Ils ne devraient venir que de l'amour et ne connaître que l'amour dans un monde idéal. Bonne soirée à toi.

Écrit par : alain777 | 12/08/2008

Mise en garde... pour celui qui voudrait s'en prendre à l'enfant ; sensibilité, douceur, tendresse, amour...
Tout est écrit pour l'enfant bonheur.
Très beau texte Mimi.
Jean-Pierre

Écrit par : L'esthète | 12/08/2008

Bonjour Mimi, Des frissons m'ont parcourus en lisant tes vers. Je vis dans une ville qui a été profondément marquée par un cas de maltraitance extrème sur des enfants (Marcinelle). Julie, Mélissa, An, Eefje, Sabine, Laeticia... tous ces prénoms évoquent un sentiment de révolte, une haine des coupables de tels actes. La justice des hommes ne sera jamais assez sévère à l'encontre de ces monstres, reste à espérer qu'il en existe une autre, plus haut, et plus juste.
A tout bientôt, Mimi.
Bonne semaine, bisous,
Jean-Paul

Écrit par : Jean-Paul | 13/08/2008

oh mimi ils sont si petits et portent un monde merveilleux en eux, encore tellement frais. moi, je me sens proche d'eux, je les regarde dans les yeux et découvre des personnalités fortes, de grande timidité parfois, une grande envie d'apprendre... et quand quelqu'un, qui que ce soit, s'en prend à eux, ma révolte intérieure est explosive, je dois contrôler mes mots, mes pensées et travailler sur la tolérance pour les aider eux, aider ces êtres qui se permettent de détruire un "potentiel", le futur, la vie... tout cela sans ouvrir la bouche !
Génial le romarin inesté (ça se dit?) à la tomate cerise. J'en suis pas encore là au potager, mais c'est une excellente idée ! Bisous mimi

Écrit par : Loren | 13/08/2008

kikou!
Merci de ta visite! j'espère que tu vas bien! Gros bizz
Pat.

Écrit par : pat | 13/08/2008

Bonjour MIMI ,Tres jolie description de l'enfant et magnifique poème.Moi qui ne voulait pas avoir d'enfant quand j'étais jeune parce que je gardais déjà ceux des autres et bien j'en ai eue 5 qui ont changer toute ma vie .Un jour une dame m'a dit : savez vous que vous posseder une tres grande richesse !je n'y comprenais rien car 5 enfants à 29 ans ,j'étais tres pauvre ,Mais plus tard j'ai compris son message car elle avait raison ,les enfants ,notre famille c'est la plus grande richesse qui soit car on n'est plus seule dans cette vie qui n'est pas toujours facile et les enfants nous apportent beaucoup de maturité et de bonheur des leur naissance et surtout beaucoup d'amour voilà! félicitation pour ce tres beau texte xx

Écrit par : Anastasiaquebec | 13/08/2008

Chère Mimi... Comme toi je déserte l'ordinateur,mais je ne parviens pas à l'éliminer totalement,mais j'adore me promener dans la nature "si le temps le permet"car ici nous avons une été maussade.Merci pour ton commentaire si agréable à lire....ton texte sur l'enfant est poètique et aussi très juste,l'enfant "devrait être primordial dans notre société "hélas c'est loin encore très loin dans certains pays et même chez nous pays soi-disant civilisé!!!!!j'ajoute que j'ai toujours une bande blanche sur la droite de l'écran?????pourquoi?????je l'ignore.Cette bande me cache du texte????.Passe Mimi du bon temps à écrire et à rêver.Je t'embrasse.

Écrit par : Elisa | 13/08/2008

Bonjour MIMI,disons qu'on a pas vue l'été passé juste un semblant d'automne sans les couleurs.Deux jours de soleil maintenant c'est comme inimaginable .Je croyais qu'il existait plus à part que dans mon coeur et ma tête .À moins que ce soit déjà l'été indien qui nous devance de beaucoup hihihi! d'habitude en octobre voilà! bise et à plus MIMI XX

Écrit par : Anastasiaquebec | 13/08/2008

Il est tant de blessures qui n'en semblent pas, et pourtant, quel dégât!
un peu émue de lire ce texte,
tu aurais adoré la Nuit de Beloeil, un régal, et si peu de pluie pour profiter de la rareté de l'instant
bisous

Écrit par : nanny | 13/08/2008

bonsoir ma Mimi je te remercie beaucoup pour ton soutient lors du décé de ma grand-mère,c'est rassurant de savoir que l'on a des amis! j'espère que tu vas bien! tes poèmes sont toujours magnifiques! je t'embrasse.

Écrit par : francesca | 13/08/2008

~!~ De passage pour te faire la bise !

A bientôt,
Daniel et Martine

Écrit par : Daniel | 13/08/2008

Waouououh Qu'est-ce que c'est joli! bonne soirée. J'ai adoré

Écrit par : Lucie et sa maman | 17/08/2008

Les commentaires sont fermés.